Gabon | Faits divers

Violences post-électorales au Gabon en 2016 : enquête en France sur d’éventuels crimes contre l’humanité

Des partisans du leader de l'opposition gabonaise Jean Ping, habillés en blanc et la paume de la main peinte en blanc en signe de paix, manifestent à Libreville le 10 septembre 2016 ©AFP

© Des partisans du leader de l'opposition gabonaise Jean Ping, habillés en blanc et la paume de la main peinte en blanc en signe de paix, manifestent à Libreville le 10 septembre 2016 ©AFP


source

Dans la même rubrique