Centrafrique | Politique

Macron juge le président Touadéra «otage du groupe Wagner»

Bangui affirme ne pas traiter avec le groupe Wagner, cette société militaire privée sans existence juridique mais qui entretient des liens étroits avec le Kremlin, selon les observateurs, et dont les éléments combattraient en Centrafrique aux côtés des troupes gouvernementales.

© Bangui affirme ne pas traiter avec le groupe Wagner, cette société militaire privée sans existence juridique mais qui entretient des liens étroits avec le Kremlin, selon les observateurs, et dont les éléments combattraient en Centrafrique aux côtés des troupes gouvernementales.


source

Dans la même rubrique